Hello,

 

J’espère que vous allez bien et que vous arrivez à garder le moral avec ce temps tumultueux. Je me suis dit que dans ces conditions, un article de la catégorie musique instantanée serait le bienvenu, histoire de nous donner à tous un coup de boost ! 

Quoi de mieux qu’une petite sucrerie quand on a le moral dans les chaussettes ? Pas grand chose, on est d’accord. D’ailleurs, je vous avoue que le choix de la recette du jour n’a pas été très compliqué. Quand on parle sucre, j’ai toujours des idées… bizarre ! 

La personne avec qui je partage ma vie m’a fait redécouvrir une pâtisserie sur laquelle j’avais des aprioris. Finalement, j’en raffole et adore la cuisiner. Comme quoi, il ne faut jamais rester sur ses acquis. N’hésitez donc pas à régulièrement regoûter les aliments que vous pensez ne pas apprécier. Votre palais évolue constamment et la façon dont le produit est cuisiné peut changer du tout au tout la conception que vous en avez. Autrement dit, ne soyez pas timides, osez changer d’avis. 

Aujourd’hui, on prépare des gaufres liégeoises ! Peut-être que vous avez en tête l’image d’une pâte toute dure et sèche, très sucrée et sans goût prononcé. Détrompez-vous. Si telle est votre vision des gaufres liégeoises, c’est sans doute que vous n’avez jamais eu l’occasion d’en manger de bonnes. Partant de ce fait, dépassez ce préjugé et s’il vous plait, réessayez, avec moi. 

C’est vraiment une recette simple et peu coûteuse à réaliser. Certes, ça prend un peu de temps mais pour un dimanche après-midi cocooning ou une soirée gourmande en ayant préalablement préparé la pâte, c’est top. 

Ce dont on a besoin pour la recette

En ce qui concerne les ingrédients, rien de plus classique : du sucre, du beurre, des oeufs, du lait, de la levure boulangère et de la farine. Je ne vais pas vous apprendre où les trouver. Vous devez déjà sans doute avoir tout ça dans vos placards. Par contre, ce qui rajoute la petite touche de pep’s à la recette, c’est les gros grains de sucre perlé et la cannelle. 

Pour le matériel, pas grand chose de particulier non plus. Néanmoins, la seule chose indispensable dans laquelle vous devrez investir si vous n’en possédez pas, c’est un gaufrier. Pas d’inquiétude, nul besoin de miser sur l’électroménager pro à plus de 1000€. Sachez en effet que l’entrée de gamme se situe aux alentours de 25€. Si vous ne pouvez pas vous le permettre, empruntez en un dans votre entourage. Il y a toujours une solution. 

On aura aussi besoin d’une dose bonne humeur, de motivation et de mains prêtes à pétrir la pâte ! Vous pensez que vous pouvez m’avoir ça ? Moi j’en suis persuadée. 

Place à la préparation

Premièrement, comme d’habitude, vous devez commencer à saisir le principe, mettez vous à l’aise. Dédiez votre moment à la préparation de votre recette et ne faîtes rien d’autre parallèlement. Chaque chose en son temps. Détendez vous et prenez plaisir à réaliser chaque étape de la préparation. 

En effet, vous n’êtes pas chronométrés, vous avez le droit à l’erreur même s’il y a, en toute honnêteté, très peu de chance d’en commettre. Même si vous êtes une quiche en cuisine, tout devrait bien se passer. Faîtes vous confiance. 

Par contre, si vous en avez la possibilité, je vous conseille de réaliser cette recette en bonne compagnie. Invitez un ami, votre mère ou votre frère, peu importe, quelqu’un avec qui vous aimez passer du temps. Les gaufres restent quelque chose de très convivial. 

Il faut attendre quelques minutes pour que la gaufre cuisse et répéter cette étape jusqu’à ce que vous n’ayez plus de pâte alors si vous avez quelqu’un pour discuter pendant ce laps de temps, c’est d’autant plus sympa. De plus, comme on en fait toujours trop pour tout manger soi-même, c’est l’occasion de faire don de la moitié.

Ce n’est pas non plus une obligation. Si vous avez envie de gaufres et que personne n’est disponible à ce moment là, vous n’allez pas vous en priver pour autant ! Mettez vous devant un bon film, une série ou contentez vous de la musique et le tour est joué. Puis, s’il y en a une trop grande quantité, vous trouverez sans aucun doute preneur en en ramenant le lendemain à vos collègues ou à vos amis. 

A présent, passons aux morceaux sélectionnés pour accompagner nos gaufres liégeoises : 

Chunky – Bruno Mars :

Ah Bruno… comment résister au groove de ses musiques ?! J’adore l’énergie qui sort de cette chanson. Entre autres, je trouve qu’elle donne envie de se lever, de danser et de vivre sans prise de tête. Energie, dynamisme et douceur à la fois, voilà qui conviendra parfaitement à la préparation de nos gaufres.


Toxic – Britney Spears : 

Ok, c’est un classique mais on ne s’en lasse pas. Surplus de motivation à la clé. Le rythme est irrésistible. Laissez vous guider par la musique et oubliez ainsi tout le reste autour de vous. Je vous assure que vous allez passer un bon moment. Vos gaufres ne pourront être que délicieuses avec tant d’énergie.


Bad Romance – Lady Gaga :

J’avoue, là non plus l’originalité n’est pas de mise mais j’aime les valeurs sûres ! La voix roque de Lady Gaga à de quoi vous inspirer dans votre préparation. Puis, je suis sûre que vous aussi, cette chanson vous rappelle de bons souvenirs d’une « autre époque ». Savourez donc le moment.


Ingrédients : 

  • 200g de sucre perlé (ou plus selon les goûts)
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 65g de sucre roux
  • 2 oeufs
  • 300g de beurre
  • 20cl de lait
  • 10g de levure boulangère sèche
  • 500g de farine
  • Quelques pincées de cannelle
  • Une pincée de sel

1) Tout d’abord, sortez le morceau de beurre du frigo une demi-heure à l’avance pour qu’il ramollisse. No stress, si vous avez oublié ou que vous voulez commencer tout de suite, mettez votre bout de beurre dans un saladier à proximité d’une source de chaleur pour qu’il devienne mou rapidement (four en préchauffage, radiateur, cheminée…) en prenant toutes les précautions nécessaires bien sur. 

2) Ensuite, dans un saladier, mélangez la levure dans le lait qui ne sort pas tout juste du frigo (de préférence). 

3) Puis, ajoutez y la farine, les œufs, le sucre roux, le sucre vanillé, la cannelle, le sel et commencez à pétrir à la main. Si vous avez un robot, vous pouvez aussi l’utiliser à cet escient (flemmard). Ne vous donnez pas trop de mal pour le moment, ce n’est qu’un pré-pétrissage…

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

4) Enfin, ajoutez le beurre au fur et à mesure par morceaux et pétrissez, pétrissez, pétrissez… N’hésitez pas à rajouter un peu de farine si la pâte colle vraiment trop. Ah, on aime la cuisine ! Vous vouliez faire du sport ? En voici en voilà. Plus sérieusement, on ne râle pas, on écoute plutôt la chouette musique et on pétrit en rythme s’il vous plait ! Tout est dans le style. D’un autre côté, vous voulez des gaufres qui déchirent oui ou non ?

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoisesDépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoisesDépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

5) Une fois une jolie pâte obtenue, couvrez le tout d’un torchon propre et laissez gonfler la pâte. Attendez au moins 30 minutes, jetez ensuite un œil et patientez encore en fonction de l’avancée du gonflement. Par contre, la mienne n’a vraiment pas voulu cette fois ci, ça arrive, ce n’est pas très grave.

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

6) Quand la pâte est toute dodue, incorporez doucement les gros grains de sucre pour essayer de ne pas lui faire perdre toutes ses rondeurs. On ne se met pas la pression, elle va forcement perdre en volume alors on essaie juste d’être délicat, rien de plus. Puis, laissez la à nouveau reposer une trentaine de minutes. 

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoisesDépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

7) Faîtes ensuite chauffer votre gaufrier du tonnerre. Préparez tout ce qu’il faut : deux cuillères pour venir attraper de petites boules de pâte même si on fini forcément par en venir aux mains, une spatule pour les retourner à mi-cuisson et un plat pour les déposer une fois prêtes. 

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

8) Venez attraper un petit morceau de pâte avec vos cuillères (ou vos doigts), déposez le alors au centre de votre plaque et répétez l’opération en fonction du nombre de plaque que vous avez (deux pour la majorité des gaufriers). N’essayez pas d’étaler la pâte. Laissez la petite boule au centre et refermez ainsi le gaufrier sans raccrocher le crochet de fermeture. Laissez le juste « reposer » sur la pâte.

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

9) Au bout de quelques minutes (3-4 en fonction des gaufriers), ouvrez doucement votre appareil, votre gaufre doit être légèrement dorée. Retournez la à l’aide d’une spatule et refermez pour quelques instants (1 à 2 minutes). Sortez ensuite votre gaufre et déposez la sur le plat prévu à cet effet. Si vous avez un doute sur la cuisson, mieux vaut la laisser plus longtemps. En effet, il ne faudrait pas qu’il reste de la pâte crue à l’intérieur. 

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoisesDépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoisesDépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

C’est le moment de se régaler !

J’espère que vous avez l’estomac vide parce que ça ne va pas durer ! Vous allez voir, c’est tellement bon mais aussi bourratif ! Je vous mets au défi d’en manger plus de 2 ou 3 à la fois. C’est génial parce qu’après, on a plus faim pour un bon moment. 

Je ne vais pas vous mentir, c’est loin d’être une recette diététique. Est-ce un problème ? Pas vraiment. Non, je ne parle pas uniquement aux personnes minces. Je ne vous donnerai pas non plus de conseil du style « tant que c’est une fois de temps en temps et que tu n’en manges qu’une, ce n’est pas grave » parce que d’après moi, raisonner ainsi gâche tout plaisir.

Ce que je pense et vous conseille, c’est juste d’arrêter de vous prendre la tête. Personnellement, c’est vraiment la meilleure façon que j’ai trouvé pour vivre mieux et surtout plus simplement. Arrêtez de vous demander si manger une gaufre aujourd’hui c’est bien ou mal, si mettre de la confiture ou du Nutella par dessus c’est « too much » ou si vous feriez bien de manger une salade le soir en compensation de ce « débordement ».

C’est un état d’esprit purement TOXIQUE. Bien-sûr, c’est valable dans l’autre sens aussi, si votre but est de prendre du poids, ne vous torturez pas l’esprit en vous demandant s’il vaudrait mieux en engloutir une de plus même si vous êtes rassasiés de sorte à prendre votre gramme quotidien sur la balance. Tout ça, c’est inutile et c’est se faire du mal pour rien. 

Commencez par admettre que, bien que votre apparence physique puisse avoir de l’importance à vos yeux, elle ne doit pas être au centre de votre vie. Il y a bien plus essentiel. Puis, dîtes vous aussi que moins vous vous focaliserez sur cette dernière, plus vous l’accepterez telle qu’elle est.

Concrètement, essayez juste d’écouter votre corps. Vous avez faim ? Mangez. Vous n’avez plus faim ? Arrêtez de manger. C’est aussi simple que ça sauf qu’on s’éloigne tellement de ces valeurs fondamentales qu’on se sent perdu et fini par tomber dans les excès. Reconnectez vous à votre corps, mettez votre esprit en pause et faîtes vous plaisir. 

Bref. Ici, n’est pas le sujet principal de l’article donc je vais m’arrêter là mais si ça vous intéresse, je pourrais y dédier un article entier, dîtes moi ça en commentaires. 

Quoi qu’il en soit, régalez vous. Moi, j’adore les manger encore tièdes avec du Nutella ou nature quand j’ai un petit creux. Vous pouvez improviser en fonction de vos envies : confiture, sucre, fruits frais, soyez inventifs. 

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

Dépasser ses préjugés sur les gaufres liégeoises

Pour conclure, j’espère que ça vous aura donné envie de vous faire plaisir avec bonne sucrerie et que vous testerez cette recette si vous aviez des aprioris sur les gaufres liégeoises !

Prenez soin de vous. A une prochaine. Bye.