Hello,

 

Aujourd’hui, j’aimerais vous expliquer, comme promis dans la page « tête pensante », ce que vous pouvez trouver dans la catégorie temps de pause (le cercle vertueux de la détente).

le cercle vertueux de la détente

Comme je le disais dans l’article dédié à la catégorie sport de balcon, j’ai voulu regrouper dans le grand thème « lâcher prise au quotidien » les éléments » qui, d’après moi, sont nécessaires pour mener une vie agréable.

La catégorie qu’on sous estime et pourtant…

Temps de pause est sûrement une des catégories des plus importantes du lot. Pour le coup, il n’y a pas vraiment d’ambiguïté dans le titre. Tout être humain à besoin de moments calmes où il ne se passe rien, où son cerveau se « met en veille ». C’est ce que j’appelle un temps de pause. Le cerveau est un organe passionnant et très complexe mais peut parfois nous jouer des tours. Qui n’a jamais eu envie d’avoir un bouton « off » sur son crâne ? Ce bouton « off », c’est justement ce qu’on cherche à reproduire pendant ces fameux moments de répit.

le cercle vertueux de la détente

Actuellement, le milieu dans lequel on vit ne met pas du tout en avant ce besoin, bien au contraire. L’hyper-productivité, la rentabilité et la surconsommation priment sur les temps calmes pourtant indispensables pour se ressourcer. Votre travail ou de vos études constituent certainement l’élément qui occupe la majeure partie de votre temps. Même s’ils vous passionnent, vous avez sans doute certaines obligations auxquelles vous ne pouvez pas vous soustraire. Je pense aux tâches administratives et ménagères mais également au désir de pratiquer une activité sportive ou culturelle, voir vos amis et votre famille ou encore sortir vous amuser. Tout ça est tout à fait compréhensible et normal. Le problème, c’est qu’on fini par en vouloir toujours plus, plus et plus.

Dans une société comme la notre, nous sommes plongés dans une atmosphère de compétition permanente. Il faut toujours avoir plus que l’autre, être meilleur. Avoir un meilleur salaire que son collègue, un plus beau gazon que son voisin et un plus beau corps que ses copines devient une priorité absolue si on veut être reconnu et accepté. Le soucis c’est que, d’une part, ces soi-disant objectifs sont intenables puisque, rapidement, ils ne suffisent plus à surpasser le concurrent qui évolue lui aussi et d’autre part, on ne peut pas se dédoubler ! C’est triste (ou peut être pas finalement…) mais c’est comme ça. Malheureusement, on fini quelque fois par l’oublier. On tente tellement de tout accumuler, quelle qu’en soit la raison, qu’on devient débordé avant même de s’en rendre compte.

Ce dont il faut être conscient, c’est que se reposer, c’est également une activité qui doit avoir toute sa place dans notre quotidien, au même titre que les autres, voir même en priorité. Vous vous battez pour pouvoir caser tout ce que vous vous donnez à faire dans votre emploi du temps déjà bourré. Pourtant, vous oubliez de donner leur part à ces temps calmes.

Laissez leur la place qui leur revient de droit, c’est essentiel ! Lâchez prise une bonne fois pour toutes et apprenez à prioriser. Je vous garantis que si on devait classer par ordre d’importance les choses à faire dans une journée, une semaine, un mois ou même un an, les temps de repos auraient leur place en haut du classement. Non ce n’est pas de la flemmardise, bien au contraire, c’est comme ça que la vrai productivité commence.

le cercle vertueux de la détente

Alors certes, ça fait peur à certains d’entre nous, habitués dès leur plus jeune âge à être occupés 24h/24. D’autres cherchent sans cesse à être actif dans le but désespéré de refouler leurs ennuis ou leurs craintes. Peur d’avoir un instant pour soi, peur de se retrouver seul face à soi même. Ce sont des choses qu’il faut absolument arriver à surpasser. Dans l’idéal, il faudrait même parvenir à savourer ce genre de moments. Je vous rappelle que nous devons être notre propre « ami » avant tout. Parfois, il est important de passer du temps en sa propre compagnie.

En effet, au début, ce n’est pas évident mais au fil du temps, quand on parvient à lâcher prise, à comprendre qu’il n’y a rien de dangereux, tout devient plus simple et c’est là qu’on commence à comprendre qui on est vraiment. Puis, si on ne s’accorde jamais une seconde, si on est en permanence en train de faire quelque chose, tout ce qu’on fait perd de son sens ! Sérieusement, comment voulez tirer un bénéfice de votre cours de japonais calé de justesse entre le dîner avec vos parents et votre énième sortie cinéma où vous vous endormez après dix minutes de film ? Ce n’est pas possible. Bien-sûr, je caricature les choses pour que vous compreniez mais tout le monde, à son échelle, devrait y réfléchir.

Ce qu’il faut bien se mettre en tête, c’est que c’est un cycle infernal, un cercle vicieux duquel plus tôt vous sortirez, mieux vous vous porterez. Vous voulez accumuler un tas de choses dans vos modiques 24h imparties ce qui provoque du stress chez vous. Ce stress vous fatigue encore plus que la normale. Vous avez vraiment besoin d’un temps de pause mais vous ne vous l’accordez pas car vous avez encore des choses à faire. Vous êtes donc encore plus fatigués et stressés qu’auparavant et vous connaissez la suite…

Pour remédier à cela, il faut juste lâcher, dire stop. Acceptez que vous n’êtes pas un robot mais un humain qui a des limites. Arrêtez de vous comparer au voisin, personne n’est égal. Arrêtez de vouloir toujours tirer plus de vous même, vous n’êtes pas une vache laitière qui doit être rentable ! Sentez ce dont vous avez réellement besoin. Acceptez également que chaque période de la vie n’est pas égale et que vos limites varient constamment. Ne soyez pas figés. C’est pour toutes ces raisons qu’il faut être à l’écoute de soi-même. Commencez simplement par lâcher prise en ne cherchant pas à tout prix à remplir le moindre petit trou dans votre journée. Ce sera déjà une bonne base. Ensuite, il sera temps de revoir vos « objectifs » car vouloir toujours « plus » ou « mieux que », ça ne vous apportera ni tranquillité, ni bonheur.

D’accord vous avez envie d’être productif, d’accord vous voulez acquérir des connaissances, d’accord vous voulez progresser. C’est justement pour ces raisons qu’il faut en faire moins et passer plus de temps à se détendre. Oui, vous avez bien lu. Vous voulez vraiment être plus apte à réaliser vos (vrais) rêves ? Alors il est temps d’aller s’asseoir sur votre canapé bien douillet et de vous reposer. Sympa la méthode, non ? Pourtant, c’est bien comme ça que tout commence. Vous allez enfin pouvoir entrer dans un cercle vertueux !

Plus vous prendrez le temps de vous reposer, de débrancher votre cerveau et de savourer simplement le fait de ne rien avoir à faire dans l’immédiat, plus vous serez apte à démarrer lorsqu’il faudra passer à l’action. Les animaux qui n’ont pas notre conscience le font très bien. La plupart d’entre eux passent une bonne partie de leur temps à végéter. Par contre, une fois actifs, ils sont en pleine forme. Ils chassent, jouent et se dépensent sans compter. Vous me direz que vous avez des préoccupations que les animaux n’ont pas, certes, mais l’idée est bien là. Plus vous rechargerez les batteries, plus vous pourrez donner par la suite.

L’idée n’est pas de se reposer 12h/24, rassurez-vous. Il s’agit dans un premier temps de ne plus aller jusqu’à sa limite, de s’écouter pour savoir quand il est temps de faire une pause et de vraiment mettre à profit ces moments. Pour ça, il faut déjà accepter l’idée d’en avoir besoin. Si ça peut vous aider, dîtes vous que c’est une sorte d’investissement sur la durée. La première fois, ça vous coûte puis par la suite, vous faîtes beaucoup de bénéfices. Très rentable cette histoire. Ensuite, il faut arriver à détecter objectivement les moments où vous devez vous détendre. Là encore, une fois que le premier pas est fait, vous entrez dans un cercle vertueux.

Vous tentez de comprendre quand il faut arrêter de forcer, vous pensez avoir trouvé. A ce moment, vous vous accordez un moment de pause durant lequel vous améliorez votre compréhension de vous même. Vous reprenez ensuite vos activités et comme par magie, vous repérer beaucoup plus aisément le moment suivant où il est nécessaire de lâcher. Vous êtes également drôlement plus productif. Incroyable, non ?

le cercle vertueux de la détenteCes fameux temps de pause doivent vous servir de « remise à neuf ». Parfois, il suffit de 20-30min pour que ça aille déjà mieux. D’autres fois, ce sera plutôt deux ou trois heures et dans les cas extrêmes, il vous faudra peut-être quelques semaines. Quoi qu’il en soit, ce ne sera jamais du temps perdu. Si vous trouvez que ça l’est, convainquez-vous du contraire. Dîtes vous que penser de cette façon annule toute l’utilité de ces moments. Pendant ces pauses, il faut que vous parveniez à faire le vide dans votre tête. A vous de trouver comment y parvenir.

Vous avez le choix de ne rien faire du tout, simplement vous asseoir ou vous allongez chez vous, au calme. Si votre esprit tourne trop en rond, faîtes quelque chose qui ne demande pas plus de 10% de vos capacités cérébrales. Lisez un livre ou visionnez une série/un film divertissant (pas quelque chose qui fait réfléchir au sens de la vie ou vous remémore vos problèmes), jouez à un jeu vidéo qui ne vous demande que très peu de concentration, feuilletez un magazine, faîtes des grattouilles à votre animal de compagnie… Tant que vous seriez capable de le faire les yeux fermés en venant de vous réveiller après une rude soirée, ça marche.

le cercle vertueux de la détentele cercle vertueux de la détentele cercle vertueux de la détente

le cercle vertueux de la détentele cercle vertueux de la détentele cercle vertueux de la détente

Créez votre monde à vous

Ne pensez à rien, comme si tout le reste de votre vie n’avait jamais existé. Créez une sorte de bulle autour de vous. Faîtes vous une tisane, allumez-vous une petite bougie pour vous mettre à l’aise. Ne répondez pas au téléphone (sauf si vous êtes convaincus que la conversation ne va pas être prise de tête), ne regardez pas vos mails, ne pensez pas à hier ni à demain. En faisant ça, vous serez tranquille, dans votre monde. Appréciez le moment.

Quand vous vous sentez prêts, sortez de votre bulle sans crainte pour reprendre ce que vous avez à faire. Vous savez que vous pourrez y revenir quand le besoin se présentera. Vous verrez que vous aurez déjà un oeil nouveau sur votre état actuel et que des solutions apparaîtront. Pourtant, vous n’y avez même pas (activement) réfléchi, pas mal. Félicitations, vous avez lâcher prise et pris du recul. Je crois que c’est une aussi belle victoire que d’avoir réussi à enchaîner tout votre programme, non ?

le cercle vertueux de la détentele cercle vertueux de la détente

Dans cette catégorie, on discute de ce fameux cercle vertueux de la détente, des choses sympa à faire pendant ces moments de pause ainsi que des techniques pour réellement en profiter. J’espère que cet article vous aura donné envie de lever un peu le pied et de vous détendre quelques instants.

A très vite, prenez soin de vous.